Accueil du site > Actualités > Réponses des candidats > La réponse de Benoît Hamon

La réponse de Benoît Hamon

jeudi 20 avril 2017, par MAN

Monsieur Hamon accepté de se soumettre à notre interpellation. Voici ses réponses : 

- Pour que la France demeure souveraine et autonome dans ses analyses et décisions stratégiques, la dissuasion reste aujourd’hui une nécessité. Je veux cependant engager un débat public sur la non-prolifération et le désarmement nucléaire.
- Parce que la France restera active pour maîtriser les armements et limiter la prolifération, je soutiendrai toute discussion allant dans le sens d’une interdiction progressive, à condition d’être en mesure d’empêcher qu’en disposent les Etats qui ne respectent pas les normes internationales.
- Mais à ce stade, je n’envisage pas un désarmement mais plutôt une modernisation des systèmes d’armes de l’arsenal nucléaire, ce qui n’implique pas, une baisse du budget affecté au nucléaire militaire.

Télécharger la réponse de Benoît Hamon

Documents joints

Répondre à cet article